• Decrease font size
  • Reset font size to default
  • Increase font size

Stage M4 Saint Astier

Home INDRA
Le centre de tir INDRA/STISA PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Webmaster   
Samedi, 27 Décembre 2008 18:23

Jean-Yves LEFEUVRE
Txomin Segura - Francis Dorao - Jean-Yves Lefeuvre

Le centre de tir
INDRA/STISA

basé à Saint-Astier en Dordogne, est né à l’initiative

de Jean-Yves LEFEUVRE, en 1989

Jean-Yves Lefeuvre était un gendarme d’exception, envoyé en Nouvelle Calédonie en 1979 pour créer l’ELI (Equipe Légère d’Intervention), puis à Djibouti pour former les gardes du corps du Président, et enfin à Saint-Astier (Centre d’Entraînement des Forces de la Gendarmerie) pour mettre en place le monitorat ELI, il a acquis de ses expériences, un savoir et un savoir-faire hors du commun. L’empirisme collant à une pédagogie simple et à des rencontres opportunes avec Francis Dorao , inspecteur principal de la police de Liège, et avec Txomin Segura directeur de la société espagnole GTS, ont permis la création d’un concept unique en France et dans le monde.

Le centre d’instruction de tir en situation était né à Saint-Astier (CITES), dans une grotte calcaire de 7 ha, un site exceptionnel à 20 km de Périgueux.

 

shooting indra1

Le CITES, challenge annuel
incontournable
des professionnels,
permet chaque année,
aux forces de l’ordre françaises et
européenne de comparer, d’échanger,
de mesurer, de solutionner,de progresser.
Un constat s’impose, les challengers
briguant les premières places du
concours international,
ont participé aux stages dispensés,
tout au long de l’année, par le centre.

 

shooting indra2

 

Ceux qui s’instruisent au Centre sont en majorité des policiers nationaux, puis des policiers municipaux, des agents pénitentiaires, des agents de sécurité, des gendarmes, des militaires. Jean-Yves LEFEUVRE avait constaté, en activité les manques fondamentaux dans les formations, manques confirmés lors des stages et concours depuis 1989. Ce qui le terrifiait, c’était la peur ou la trop grande fascination que pouvait susciter l’arme de service à tous ces agents de l’ordre public et en outre la panique dangereuse face à une situation pouvant être rapidement maîtrisée « l’arme n’est qu’un outil de travail, un morceau de métal qui devient
dangereux car l’individu qui l’utilise est dangereux.»(sic).
 

shooting indra3
Son but était donc avec Francis DORAO, d’améliorer le comportement et la réaction en situation quasi-réelle, de travailler sur la maîtrise de l’arme en positionnant les concurrents et les stagiaires dans un état de stress.

 

shooting indra4Le centre est devenu très rapidement un lieu de coopération européenne avant l’Europe où les échanges et les remises en cause de chacun permettent le progrès de tous. Tous ceux qui viennent à Saint-Astier sont ceux qui sont confrontés au plus grand danger, quotidiennement dans leur service, c’est-à-dire le plus grand nombre.

Dans un contexte d’insécurité grandissante et dans une société procédurière, le centre est devenu la réponse efficace et rassurante, sécuritaire pour pléthore de stagiaires.

Au centre, ils ont tous appris à se remettre en cause et à éviter la bavure. Ici point de stages délirants, irréalistes qui forment des Rambos!!!

Mise à jour le Lundi, 23 Février 2009 17:34
 
Bannière